Prévention et sécurité

Maintenance

Méthodologie de maintenance ILEX

• L’approche réglementaire et normative

ILEX s’appuie prioritairement sur les obligations légales suivantes :
- Décret N°2012-674 du 07/05/2012 relatif à l’entretien et au contrôle technique des ascenseurs :
« La sécurité des ascenseurs est renforcée avec l’adoption de dispositions permettant de fluidifier les règles concurrentielles du marché de l’entretien des ascenseurs et d’améliorer la qualité de cet entretien ainsi que celle des contrôles techniques. »
- Décret N°2008-1325 du 15/12/2008 relatif à la sécurité des ascenseurs, monte-charges et équipements assimilés sur les lieux de travail et à la sécurité des travailleurs intervenant sur ces équipements.
- Arrêté du 18/11/2004 relatif à l’entretien des installations d’ascenseurs.
- Décret 2004-964 du 09/09/2004 relatif à la sécurité des ascenseurs et modifiant le code de la construction et de l’habitation.
- Loi N°2003-590 du 02/07/2003 Urbanisme et Habitat.

• L’approche opérationnelle du service maintenance

Une intervention de maintenance est programmée une fois toutes les 6 semaines soit 9 à 10 visites de maintenance par an dans le cadre du contrat d’entretien (minimal/ « quiétude » ou étendu/ « plénitude »).
Dans certaines conditions particulières, et convenues au préalable avec le client, nous pouvons adapter des conditions de prestations spécifiques :

Par exemple, ILEX PROPOSE UN CONTRAT DE TYPE « PLÉNITUDE » SANS CLAUSES DE VÉTUSTÉ.
Version étendue au contrat minimal, ce contrat comprend les prestations du contrat minimal, plus la prise en charge de toutes les pièces en mouvement et qui s’usent.
Il faut savoir que la législation oblige les contrats à faire figurer une clause de vétusté, ce qui au final peut signifier l’exclusion de pièces déclarées vétustes, bien que figurant au contrat.

ILEX vous propose donc DEUX CONTRATS ÉTENDUS : un avec et un sans clause de vétusté.

Le texte normatif AFNOR 82.022 définit la vétusté ainsi : une pièce est « vétuste » donc exclue du contrat au-delà de :
• 10 ans pour les composants électroniques ;
• 20 pour les organes électromécaniques et notamment : moteur, partie électrique du frein, dispositif de sélection, armoire de commande, serrures, opérateurs de portes, canalisation électriques etc. ;
• 30 ans pour les organes mécaniques, par exemple : treuil, partie mécanique du frein, poulie, guides, parachute.


Dans le contrat « Plénitude » sans clause de vétusté, ILEX prend en charge la réparation ou le remplacement de ces pièces (article 5B de nos conditions générales) : « ILEX met tout en œuvre pour maintenir les performances d’origine de la pièce dans le cadre du contrat d’entretien. Si ILEX ne trouve plus la pièce d’origine, un accord sera recherché avec le client pour solutionner le problème. ILEX prendra en considération la durée du contrat pour prendre en charge de façon plus ou moins importante la pièce vétuste ».


• La réparation

Cette équipe gère les travaux de réparations qui ne sont pas inclus au titre du contrat. Son encadrement est en relation étroite et permanente avec les contremaîtres maintenance.

Vérification du système de verrouillage d'une porte palière automatique et armoire de manœuvre en variation de fréquence Altamira 2

 


Conservez votre patrimoine dans
le cadre d’un contrat de confiance sans clause de vétusté !

Photo arrière-plan / @home production / © ILEX / Tous droits réservés